La respiration abdominale plus efficace que la respiration thoracique

Maryse
Maryse

Founder and Co-owner

« Je vous invite à entrer en contact avec votre souffle, avec votre respiration. » Respirer est l’un des fondamentaux dans la pratique du yoga.

« Je vous invite à entrer en contact avec votre souffle, avec votre respiration. »

Respirer est l’un des fondamentaux dans la pratique du yoga. Que cette pratique soit sur le tapis ou hors tapis, la conscience sur la respiration nous invite à nous nourrir d’énergie sur tous les plans de notre Être.

La base en yoga, respirer par le nez ou par la bouche ?

La respiration est une fonction mécanique du corps. Ainsi, elle se fait de manière automatique et inconsciente. On inspire et on expire de l’air tout naturellement pour nous permettre d’être vivant. Cependant, nous pouvons également avoir prise sur cette fonction vitale en la contrôlant. L’air entre et sort des poumons par un système de voies respiratoires dont l’entrée est le nez ou la bouche. Lorsque nous commençons à pratiquer le yoga, la plupart du temps, on nous demande de respirer par le nez. Cela invite à une première interrogation, car dans la vie courante, nous avons l’habitude de respirer par la bouche. 

En y regardant de plus près, sur le plan physiologique, il s’avère que le nez représente l’organe le plus adapté à l’affinage de la filtration de l’air qui pénètre dans le corps. De par sa constitution, il permet son conditionnement, sa purification et son humidification avant son entrée dans notre organisme.    

Par ailleurs, le nerf olfactif du nez procure une sensibilité subtile au flux respiratoire, singulièrement plus importante que celle qui régit la respiration buccale. 

Partant de ces premières bases anatomiques, on peut dire qu’il est normal et plus pertinent de respirer par le nez. Or, on peut observer que souvent lorsqu’on est fatigué, que l’on manque d’énergie ou que l’on vit dans le stress et l’anxiété, il y a une tendance à respirer par la bouche. Parce que de la sorte, on a la sensation d’avoir assez d’air qui se révèle pourtant être une respiration superficielle. 

Ainsi, il est manifeste que les bienfaits tirés de la respiration nasale sont nombreux. Elle a un impact sur le système nerveux parasympathique, sur la circulation sanguine, sur la circulation de la lymphe, sur la digestion. Elle a également une influence sur le système cognitif, à savoir sur la perception, l’attention, la mémoire, le langage, les processus intellectuels et la concentration. 

Au Québec, il existe une belle expression qui dit « respire par le nez » pour inviter à se calmer. Cela veut tout dire ! 😊 

Maintenant que nous avons vu que la manière la plus naturelle et la plus physiologique pour respirer se fait par le nez, voyons comment cela se passe pour mobiliser la respiration. 

Deux manières fondamentales pour mobiliser la respiration

Il existe deux manières principales de respirer qui conduisent à plusieurs façons de mobiliser les poumons : la respiration costale, aussi dénommée, “respiration thoracique” et la respiration diaphragmatique, plus communément appelée “respiration abdominale”.  

Au cours de la respiration costale, la cage thoracique s’ouvre sur l’inspiration et se referme sur l’expiration. Le mouvement est encore plus évident en plaçant une main sur le ventre et l’autre sur la poitrine et en expérimentant la respiration avec la bouche. De telle sorte, on peut observer l’absence quasi-totale de mouvement au niveau de l’abdomen.

Pendant la respiration diaphragmatique, le ventre se gonfle sur l’inspiration et se dégonfle sur l’expiration. Dans ce cas, la respiration par le nez est la plus adaptée car elle favorise une plus grande amplitude dans les poumons, le diaphragme va se contracter, ce qui permet aux poumons d’avoir plus d’espace. De ce fait, l’effort respiratoire se traduit à environ 75% pour la respiration diaphragmatique et semble ainsi être la meilleure façon pour mobiliser la respiration.

Pourquoi la respiration abdominale plutôt que la respiration thoracique ?

Un jour, une collaboratrice de Diva Yoga m’a demandé : « Pourquoi dit-on que la respiration abdominale est la plus naturelle et bienfaisante alors que les poumons sont plus hauts? On pourrait penser que la respiration thoracique est plus logique. On inspire et les poumons se déploient au niveau des côtes. » 

En effet, c’est une excellente question. Pourquoi favoriser la respiration diaphragmatique ou abdominale plutôt que la respiration thoracique ? Le diaphragme, attaché au niveau de la dernière côte de la cage thoracique et sur les vertèbres lombaires et aussi situé tout juste sous les poumons et le cœur, est l’un des muscles qui accomplit l’essentiel du travail de la respiration. Il a la fonction de contrôler l’inspiration – expansion et l’expiration – contraction des poumons.  

Avec sa forme de dôme, le muscle du diaphragme se contracte et descend à l’inspiration. Il vient comprimer les organes de l’abdomen, ce qui amène spontanément le ventre à se gonfler et permet au volume pulmonaire d’augmenter. À l’expiration, le diaphragme se décontracte, il remonte quand l’élasticité naturelle des poumons chasse l’air. L’abdomen se dégonfle alors de lui-même. 

C’est de ce mouvement de l’abdomen qu’est tiré le nom commun de “respiration abdominale” pour “respiration diaphragmatique”. D’où l’invitation de l’instructeur de yoga à « gonfler le ventre » à l’inspiration pour permettre au diaphragme de se contracter et aux poumons de gagner plus d’espace. Comme il est indiqué plus haut, l’effort respiratoire compte pour 75% de la respiration diaphragmatique et amène ainsi à une meilleure oxygénation du sang, ce qui lui confère de procurer de nombreux bienfaits.

Les bienfaits de la respiration abdominale

Parmi les multiples bienfaits répertoriés par une des facultés de l’Université de Montréal, la respiration abdominale amène un état de plus grand bien-être autant au niveau physique, énergétique qu’au niveau mental et émotionnel.

Une respiration lente et profonde active le système nerveux parasympathique, ce qui amène du calme et de la détente, bénéfique pour les personnes sujettes à l’anxiété et au stress. De ce fait, elle contribue également à réduire la pression artérielle et à renforcer le système immunitaire. 

Au niveau énergétique, faire cette respiration permet de se sentir mieux ancré.

Sur le plan psychologique, elle peut aider à être plus en contact avec soi-même, à gérer les émotions et à installer la paix intérieure. Elle peut même permettre d’éprouver plus d’amour pour soi et pour les autres. 

Pratiquée au coucher, la respiration abdominale favorise l’amélioration de la qualité du sommeil.

La respiration thoracique n’est toutefois pas à bannir, car la façon dont nous respirons est généralement liée aux circonstances et peut être adaptée en combinaison selon l’activité, le mouvement ou l’intention énergétique que l’on y prête.

Lorsqu’on veut avoir une respiration efficace, que ce soit sur le tapis de yoga ou hors du tapis de yoga, on va choisir de faire une respiration abdominale, une respiration thoracique ou encore une respiration complète.

Vous voulez prendre mieux conscience de votre diaphragme pour amplifier son rôle ? 

Laissez-vous guider par Géraldine Ledoux, professeure de yoga certifiée Diva Yoga, dans sa magnifique séance “Débloquer son diaphragme dans l’amour”, disponible dans le Studio Diva Yoga.

Par ailleurs, vous bénéficierez de plus de 500 cours et programmes de yoga exclusifs, dont de nombreuses séances de respiration.

Au plaisir de vous retrouver dans le Studio au sein d’une famille de cœur qui, comme vous, souhaite devenir souple, sereine et épanouie. 

Avec amour et bienveillance,

Namasté

Maryse xx

A propos
de l’auteure
Maryse Lehoux

Experte-comptable (CPA), Maryse Lehoux n’a pas toujours été zen, radieuse et heureuse. Victime d’une dépression alors qu’elle est enceinte de sa fille, elle décide (malgré la peur) de quitter son emploi pour suivre sa passion : l’accompagnement des femmes dans leur quête du bien-être et d’épanouissement.

Fondatrice du Studio de yoga en ligne le plus complet pour les 224 millions de francophones du monde entier, Maryse enseigne le yoga sur le web depuis 2007. Une décennie d’expérience plus tard, elle fonde l’Université Internationale de Yoga.

Guide gratuit
Découvrez les 12 postures pour devenir Souple, Active et Sereine !

Guide gratuit. Livraison instantanée en ligne.

Activez vos
7 jours d’essai libre au Studio