Découvrez l’impact des asanas dans la vie quotidienne

Maryse
Maryse

Founder and Co-owner

Mais que sont les asanas et quel impact ont-elles sur notre santé physique et mentale ?

Dans notre société occidentale, nous mettons beaucoup l’accent sur les postures, aussi appelées asanas. Mais que sont les asanas et quel impact ont-elles sur notre santé physique et mentale ?

Les asanas s’adressent en premier lieu au corps physique

Puis, l’énergie va circuler. Nous utilisons les asanas pour voir nos schémas mentaux répétitifs et pour voir comment nous pouvons les utiliser pour faire les choses différemment. Nous pouvons apprendre à développer notre observation : ce qui se passe sur le tapis et ce qui se passe à l’extérieur du tapis.

Habituellement, nous commençons à pratiquer le yoga à cause d’un problème physique ou une difficulté émotionnelle comme le stress, la dépression, l’anxiété. 

Par exemple, Caroline avait vraiment mal au dos au début de l’été et ses articulations de ses mains étaient raides le matin. Elle s’est dit qu’elle devait faire quelque chose pour faire disparaître cette douleur. Caroline a commencé à regarder en ligne, elle est tombée sur du yoga en ligne et elle a changé son alimentation. Elle est allée voir son médecin qui lui a dit qu’elle approchait de sa date de péremption à 40 ans et que c’est normal qu’elle ait mal partout. Cela ne tentait pas à Caroline de rester dans une condition de douleur et le médecin n’avait rien à lui proposer. Alors, elle a commencé à pratiquer le yoga en ligne à 40 ans parce que c’était plus facile pour elle. Au niveau psychologique, tout allait bien pour Caroline à part pour le fait qu’elle n’avait pas beaucoup de temps pour elle-même avec le travail et 4 enfants entre 3 et 11 ans. Son mal de dos est parti après quelques postures de yoga et elle était très heureuse de ça, mais le changement ne s’est pas fait du jour au lendemain.

À la fin de chaque séance de yoga, il y a une partie appelée intégration qui sert à accepter l’énergie dans son corps, qui sert à se poser, se déposer. Au début de sa pratique, Caroline ne faisait pas l’intégration, car elle ne pensait pas que c’était nécessaire et elle avait d’autres choses à faire. Après quelques mois de yoga, Caroline a fait sa première intégration et le temps d’arrêter a amené une grande différence dans sa vie.

Lorsque nous nous blessons, la zone blessée est beaucoup plus fragile, plus à risque de se blesser une nouvelle fois. Elle va rester sensible tout au long de notre vie. C’était l’été et Caroline était en vacances. Elle s’est dit de faire une séance de yoga chaque jour. Elle pensait tout bien faire, mais peut-être qu’elle allait trop vite ou qu’elle n’écoutait pas vraiment ce qui se passait dans son corps et elle s’est blessée. Elle n’était vraiment pas contente et elle a arrêté de faire du yoga pendant 2 mois. Elle a boudé le yoga jusqu’à temps qu’elle se dise que le yoga lui faisait vraiment du bien et elle a décidé de recommencer. Caroline a donc commencé à regarder comment faire du yoga sans se blesser à nouveau. Et c’est à ce moment qu’elle a fait Souple, Active et Sereine où elle pouvait choisir la posture la plus adaptée à ses besoins entre plusieurs différents choix. Elle a aussi pris le temps d’écouter quels étaient ses besoins, ce qui se passait dans son corps. En faire plus ou est-ce assez ? Caroline a appris l’observation sur le tapis et à l’extérieur du tapis pendant la Formation Professorale. Elle a initialement suivi la Formation Professorale pour mieux comprendre les postures et pour ne pas se blesser. Elle a tellement aimé la Formation qu’elle a décidé de partager. 

Lors de la Formation Professorale, il y a cette petite voix de Caroline à l’intérieur qui disait : « Penses-tu que tu devrais continuer à faire ça ? Est-ce bon pour toi ? » Caroline avait appris qu’il fallait écouter son corps, adapter les postures et respecter ses limites physiques. Elle est allée plus loin et s’est fait mal au cou, alors qu’elle savait l’importance d’arrêter. Les professeurs de yoga ont la responsabilité d’apprendre aux étudiants la sécurité physique et d’offrir des options de postures ou d’arrêter pour que chaque personne y trouve son compte.

Maintenant, passons aux apprentissages au niveau psychologique.

Nous allons rester avec Caroline.

Caroline a découvert qu’elle avait un grand besoin de tout contrôler ce qui se passait autour d’elle. Si elle voulait trouver du temps pour faire autre chose, elle devait laisser aller d’autres tâches pour avoir du temps. Elle a entendu le mot délégation et elle était sceptique. Elle délègue quoi à qui ? Elle avait l’habitude d’avoir les choses en mains. Son mari a commencé à faire les déjeuners/petits-déjeuners chaque matin, les enfants ont commencé à faire certaines tâches selon leur âge comme plier les vêtements. Caroline a appris à laisser aller ce qui n’était pas exactement comme elle le voudrait comme la cuisine de son mari. Elle pensait aussi quels avantages lui amenait la délégation. Elle a appris que lâcher-prise sur certaines choses lui a permis d’ouvrir vers d’autres choses. Caroline est plus détendue maintenant, car, en voulant tout contrôler, elle était vraiment tendue. En lâchant ce contrôle, sa relation avec sa famille a changé en la voyant plus relaxée. Son mari lui a dit qu’elle était une « control freak ». Il est capable de voir quand elle n’a pas encore fait son yoga, car elle est plus tendue. Lorsque Caroline est partie pour la première fois lors d’une fin de semaine, sa famille avait une plus grande liberté et son mari lui demande quand elle va partir pour la deuxième afin qu’il puisse goûter de nouveau à cette liberté. Lors de cette fin de semaine, Caroline prenait du temps pour elle-même pour être plus calme, plus en forme, plus patiente même si elle avait ce nœud dans l’estomac à la pensée que c’était la première nuit sans elle de sa petite dernière. Lorsque Caroline est revenue à la maison, elle avait beaucoup d’énergie et elle a gardé cette énergie pendant plusieurs jours. Le monde a continué de tourner normalement même si elle n’était pas à la maison.

Les bienfaits que Caroline reçoit du yoga sont le lâcher-prise, laisser de la place aux autres, à être moins contrôlante, à être plus patiente, à être capable de plus s’observer hors du tapis. Si elle n’avait pas fait la Formation Professorale, elle serait encore en train de plier le linge de sa fille de 15 ans, elle serait encore en train de tout contrôler dans la maison, etc. 

Il y a une certaine pensée que les profs ou les étudiants de yoga deviennent plus flexibles, plus souples, mais cela n’a pas été le cas pour Caroline. Pour devenir prof de yoga, il n’est pas nécessaire d’être très souple ou très flexible, mais il est important de faire la posture dans la limite de son corps. Dans le yoga, le plus important est de respecter son corps pour ne pas se blesser. Il faut cultiver une bienveillance envers soi avant d’être capable de transmettre cette bienveillance à des étudiants. Nous avons tous des zones d’ombres, des faiblesses dans une certaine partie de notre corps, mais c’est complètement normal et prévu. Personne n’a le même type de corps, alors une posture de yoga peut être facile pour telle personne, mais très difficile pour telle autre personne. Il faut respecter son corps et adapter les postures à celui-ci.

La méthode de communication de la Formation Professorale a aidé Caroline à oser parler, à oser s’exprimer. Il faut d’abord apprendre à être en confiance avec soi-même, à être bien à l’intérieur de soi avant même de communiquer, de parler.

Au début, Caroline pensait que les cours de yoga étaient pour apprendre les postures, les alignements et les ajustements. Elle a découvert la philosophie derrière le yoga comme la non-violence, la vérité, que chacun a sa propre vérité. Caroline a appris à laisser de l’espace à ses 4 filles pour qu’elles puissent découvrir leur propre vérité et pour qu’elles puissent l’explorer en fonction de leur âge.

À la fin de sa Formation Professorale, Caroline avait le bonus de pouvoir enseigner le yoga.

Le plus important pour elle était une transformation profonde d’elle-même, d’apprendre à lâcher prise et de découvrir la philosophie du yoga applicable à la vie de tous les jours. Elle avait oublié qu’elle était là pour apprendre à enseigner le yoga. Sa Formation Professorale a été une expérience magnifique et extraordinaire, une belle transformation pour Caroline.

Lors de l’inscription pour la Formation Professorale en ligne, il y avait des personnes de 28 ans tout comme il y avait des personnes de 72 ans. Caroline a suivi la Formation Professorale à 40 ans, car elle l’avait reçue en cadeau pour sa fête. Il n’y a pas d’âge pour devenir professeur de yoga. De plus, si vous avez de l’arthrose, le yoga est parfait pour vous, car il est très important de bouger. Si vous ne bougez pas, votre arthrose empirera. Vos muscles deviendront encore plus tendus, ils vont compresser encore plus vos articulations. Il faut détendre les muscles, car l’arthrose est un problème mécanique et non chimique comme l’arthrite. 

Si vous avez 18 mois de pratique de yoga, vous pouvez faire la Formation Professorale et vous pouvez aller encore plus loin dans votre pratique. Il est important d’apprendre à faire les variations des postures et si votre professeur ne vous les montre pas, trouvez-en un qui va vous montrer les variations parce que c’est très important d’adapter. 

Pour éviter les douleurs tant dans le yoga que dans d’autres sports, respirez et si la douleur disparaît, vous pouvez pousser votre corps davantage. Si vous respirez et que la douleur est encore là, il faut reculer un peu ou prendre une petite pause, car vous êtes allée trop loin. Allez un peu moins loin dans la posture et continuez si la douleur ne fait que passer. La respiration est un outil extraordinaire et elle est très importante dans le yoga et dans n’importe quel sport pour apprendre à jauger la limite physique de son corps et de la respecter. Pour respecter son corps, il faut aussi ralentir parce que nous allons beaucoup trop vite et d’arrêter de vouloir faire de la compétition. Nous faisons ça inconsciemment, car nous sommes entraînées, conditionnées depuis que nous sommes jeunes à marcher vite, à parler vite, à avoir de meilleures notes, à tout faire plus vite, à être la meilleure. Lorsque nous apprenons à ralentir, c’est à ce moment que nous réduisons le risque de blessures et à réduire les inconforts qui y sont liés.

Lors de la pratique du yoga, vous allez apprendre la persévérance et à ne pas être trop dure avec vous-même. 

Les critères pour la Formation Professorale

Les critères pour la Formation Professorale sont :

  1. Avoir 18 mois de pratique;
  2. Être ouverte d’esprit;
  3. Être prête à avoir une transformation;
  4. Être autonome.

Lors de la Formation Professorale en ligne, pour savoir si vous faites bien les postures, des photos sont requises pour vérifier vos alignements. Il y a aussi des vidéos de pratiques d’enseignement, car il est impossible d’avoir son certificat signé par Maryse si elle ne voit pas comment vous enseigner le yoga. Il va y avoir un retour sur votre vidéo, puis vous faites une deuxième vidéo de pratique d’enseignement de yoga. Vous pouvez aussi demander de l’aide lors des ateliers interactifs et aussi participer aux stages qui se passent à Québec et à Paris.

Le but de la Formation Professorale est de redevenir amie avec son corps, de le redécouvrir, de voir ce qu’il peut faire et ce qu’il ne peut pas faire. Avec les années, ce qu’il peut ou ne pas faire a changé.

Il faut commencer le yoga et il faut continuer ! Même si votre pratique se limite à 3 respirations pour une journée, vous faites du yoga. 

Est-ce que vous aimeriez vous aussi devenir prof de yoga pour partager votre passion ?

Inscrivez-vous à la prochaine cohorte de la Formation Professorale que j’ai créée !

Avec amour et bienveillance,

Namasté

Maryse xx

A propos
de l’auteure
Maryse Lehoux

Experte-comptable (CPA), Maryse Lehoux n’a pas toujours été zen, radieuse et heureuse. Victime d’une dépression alors qu’elle est enceinte de sa fille, elle décide (malgré la peur) de quitter son emploi pour suivre sa passion : l’accompagnement des femmes dans leur quête du bien-être et d’épanouissement.

Fondatrice du Studio de yoga en ligne le plus complet pour les 224 millions de francophones du monde entier, Maryse enseigne le yoga sur le web depuis 2007. Une décennie d’expérience plus tard, elle fonde l’Université Internationale de Yoga.

Guide gratuit
Découvrez les 12 postures pour devenir Souple, Active et Sereine !

Guide gratuit. Livraison instantanée en ligne.

Activez vos
7 jours d’essai libre au Studio